CULTE

CULTE

"Salut mon ami, c'est possible de venir assister une fois à ta messe ?"

Euh oui bien sûr c'est ouvert à tous. Dans notre vocabulaire nous appelons cela un culte. Et en plus nous utilisons souvent le verbe participer car ce n'est pas un spectacle mais une assemblée qui vient à la rencontre de Dieu ensemble.

Le culte du dimanche matin est un temps fort pour l'Eglise. Elle se rassemble pour louer Dieu par le chant et la prière et pour l'écouter au travers des lectures et de la prédication.

Voilà comment ça se passe :

D'abord, c'est le temps de l'accueil. On se salue puis on trouve une place bien confortable. Ensuite, une personne nous accueille par quelques mots et nous nous lançons dans le chant avec joie. Ces chants nous rappellent qui nous sommes venus rencontrer, ce que Jésus a fait sur cette terre et pourquoi il est mort sur une croix.

Au milieu de ce moment, des prières montent vers le ciel, à tour de rôle, les volontaires. Des lectures de la Parole de Dieu sont faites.

Vers 11h00, les enfants se retrouvent dans une salle prête pour eux avec un animateur pour un programme adapté. Pour les grands, c'est le moment de la prédication. Un orateur a préparé un message basé sur un texte de la Bible qui sera commenté et expliqué afin d'en dégager un encouragement à la foi et à l'action.

11h30/11h45 nous causons tant que nous pouvons.

Un Psaume d'aujourd'hui

Acclame l'Eternel, Ô Chaumont tout entier !
Servez Dieu avec joie !
Entrez en sa présence avec des chants joyeux !
Sachez que c'est l'Eternel qui est Dieu,
C'est lui qui nous a fait, nous lui appartenons,
Et nous pouvons être son peuple,
Le troupeau qu'il soigne et nourrit.

Entrer par les portes grandes ouvertes avec reconnaissance !
Entrez dans le hall en chantant ses louanges !
Rendez-lui son hommage, bénissez-le.
Car Dieu est bon, car son amour dure à toujours
Et sa fidélité demeure d'années en années !
Dieu a tant aimé notre ville qu'il a donné son Fils unique !
Celui qui croit ne sera pas jugé mais il aura la vie éternelle.

D'après le Psaume 100 et Jean 3.16